Festival des Paroisses

Be the church

Be the Church, le Festival international des paroisses confiées à la Communauté du Chemin Neuf, s’est déroulé entre le 27 Juillet et le 4 Aout. Ce fut une semaine unique pour recevoir ensemble la nouveauté de l’Esprit Saint dans chacune de nos paroisses et pour former une grande famille de disciples-missionnaires. Parce que nous rêvons de paroisses transformées par l’Amour de Dieu où chacun est prêt à se lever avec conviction pour faire la différence dans son entourage et dans le monde. Cet événement était l’occasion, pour nos paroisses, de passer du temps de qualité ensemble, se former, prier et vivre de vraies vacances en famille ! Pourquoi « Be the Church » ? Parce que nous croyons que Jésus appelle chacun de nous à prendre sa place dans l’Église pour que nous devenions des communautés davantage chaleureuses, fraternelles et passionnées du Royaume.

Un festival de surprises ! 

Nathalie Blavet, Paroisse Saint Jean-Paul II , Angers  

A l’approche de l’Abbaye des Dombes, sur la petite route qui serpente au milieu des étangs, la première bonne surprise est d’apercevoir au loin une silhouette humaine qui, à grand renfort de moulinets de bras, m’accueille et me guide vers le parking. Une fois la voiture garée, après avoir franchi le porche de cette belle abbaye en brique rouge, l’aventure commence ici : bienvenue au Festival International Be The Church !

Le débat intérieur avait pourtant fait rage : pourquoi consacrer une semaine de mes précieuses vacances à ma paroisse ? Pourquoi sortir de ma zone de confort et aller au-devant d’un tas de gens que je ne connais pas ? Sans compter que l’Esprit Saint pourrait bien souffler sans que je l’aie prévu !

Oui, pourquoi ? Parce que le Pape François l’a dit ! : « Nous ne pouvons pas rester enfermés dans la paroisse, dans nos communautés, dans nos institutions quand tant de personnes attendent l’Evangile ! Ce n’est pas simplement ouvrir la porte pour accueillir, mais c’est sortir par la porte pour chercher et rencontrer ! (…) »

Me voici donc, en ce 28 juillet, à l’entrée de l’Abbaye au milieu de cette foule bigarrée et polyglotte. La deuxième bonne surprise ne tarde pas à venir : alors que nous sommes plus de 300 festivaliers, je ne suis pas longtemps perdue ; ici, on prend soin de moi dès le début : très vite, je suis rattachée à un « village », où, toute la semaine, je vais prendre mes repas et vivre avec d’autres, et à une « fraternité », petit groupe qui permet de partager ce que l’on vit, de relire telle ou telle expérience… bref, je fais dès le début partie d’une petite communauté au milieu de cette grande fraternité.

La troisième bonne surprise se matérialise sous la forme d’une guinguette et de ses tables accueillantes, installées à l’ombre des arbres centenaires … le Parish Pub (je comprendrais tardivement que « parish » signifie paroisse en anglais 😉 … à l’instar de ce pub improvisé, bien d’autres lieux, durant cette semaine, favoriseront la rencontre et la convivialité.

Et il y en aura bien d’autres, des surprises, tout au long de ces quelques jours, à commencer par ce Dieu qui souffle et se manifeste à travers la louange, la prière, la joie, la foi de ceux qui m’entourent et qui m’édifient, l’attention des uns pour les autres, la beauté du lieu, la justesse des propositions qui me sont faites.

Oui, Dieu m’a conviée ici pour rencontrer mes frères et sœurs de paroisse, pour apprendre, écouter des témoignages et des conférences sur les enjeux de l’évangélisation, récolter des idées pour demain, vivre et partager un temps en Eglise.

A l’issue de cette semaine riche d’enseignements, d’expériences et de joies partagées, il me parait évident que ce que nous avons été appelés à vivre cet été à Be the Church est ce que Dieu désire toute l’année pour chacune de nos paroisses : une communauté qui prend le risque de se connaître et de se rencontrer, de se construire au quotidien, de prendre soin les uns des autres, de partager simplement la joie de l’Evangile. Nous avons tous les ingrédients, dans notre paroisse, pour nous mettre en route !

« Lettre aux paroissiens »

Laure Duquesne, Paroisse Saint Jean-Paul II , Angers

Bien chers amis paroissiens,

Avec Olivier, mon mari, nous avons vécu cet été la semaine « Be the Church » organisée par la Communauté du Chemin Neuf à Notre-Dame des Dombes près de Lyon. Cette semaine était ouverte à tous ceux qui sont engagés dans la Communauté ou dans les fraternités paroissiales du Chemin Neuf et, pour la première fois, à tous les paroissiens des paroisses confiées au Chemin Neuf et c’était un défi !!

Nous avons vécu comme une grande chance de vivre une telle semaine dont le signe visible est une joie profonde :

Joie de la vie fraternelle : nous
étions 600, mais l’organisation était telle que rien ne paraissait lourd. Chacun avait un service très simple et à sa mesure si bien que toute la semaine s’est déroulée de façon très fluide. Et le fait d’avoir un service nous rendait tous acteurs de cette
semaine.

Joie de mieux connaitre les paroissiens d’Angers : vivre une semaine ensemble est un vrai cadeau pour mieux se connaitre et faire du lien, échanger avec des personnes maintes fois rencontrées à la messe mais avec lesquelles nous n’avions jamais pris le temps d’échanger.

Joie de rencontrer des personnes
d’autres paroisses
vivant des réalités bien différentes des nôtres : échanger, s’ouvrir, prendre le temps de comprendre les réalités de l’autre.
La dimension internationale de cette semaine est aussi une grande richesse.

Joie de la prière : A la fois le lieu
(ancien monastère cistercien) et le rythme de la journée nous invitaient à être centrés sur le Christ. Cette semaine est une vraie semaine de ressourcement spirituel individuel.
Il y a aussi la joie de la prière communautaire avec la richesse des assemblées de louange et les charismes de chacun.

Joie de se former : Chaque jour,
nous avions des temps d’enseignement de grande qualité et des temps d’ateliers à la carte pour approfondir tel ou tel sujet comme, par exemple, « la place de la louange dans la
transformation des paroisses », mais aussi tant d’autres thèmes.

Joie de découvrir ou de redécouvrir notre Église : Actuellement, la situation de l’Église est douloureuse mais tout au long de cette semaine, nous avons pu être témoins de beaucoup d’espérance, de joie et de foi. Ces temps sont riches de transformations et de renouvellements. Oui, notre Église est belle et nous pouvons être des Chrétiens debout, heureux. Nous avons tous notre part à ce qu’est notre Église.

C’était bien le thème de cette semaine « Be the Church » / « Sois l’Église » !!!

Joie de se détendre : n’oublions pas que cette semaine est aussi une semaine de vacances et la détente avait aussi bien sa place avec des propositions sportives, artistiques, musicales ou de détente ou de repos.

Joie de faire la fête : Quelle joie
simple et vraie que cette fête où petits et grands sont étonnés de ce qui a été préparé : repas festif avec apéro généreux, bulles géantes pour les enfants, flash mob vraiment rigolo, spectacle des ados, … etc.

Cette semaine a été vraiment bonne pour chasser tout esprit de désespérance face à tous les messages un peu catastrophistes et faire une vraie place à l’Esprit Saint dans nos vies, dans nos paroisses, dans notre Église pour vivre une Confiance ancrée en Dieu.
En fait, nous avons beaucoup pensé à vous, paroissiens de Saint Jean-Paul II, car notre plus grande joie serait de partager toutes ces richesses avec un plus grand nombre d’entre vous l’année prochaine. A vos agendas dès que les dates seront annoncées !!!

Cet article fait partie du numéro 62 de la revue FOI

Irénée de Lyon, artisan de paix et d’unité

septembre-octobre-novembre 2019

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Interview

Une aventure nouvelle

Brigitte et Georges Fleurent

Brigitte et Georges habitaient à Tigery (région parisienne), partageant la vie communautaire avec d’autres familles et des frères et sœurs célibataires, lorsque la maladie de Parkinson fut diagnostiquée chez Georges. Pendant plusieurs années, ils adaptèrent leur vie personnelle et communau...

Siloé, pour l'unité de la personne

Traverser la vulnérabilité

Marguerite Figarol

Responsable depuis sept ans du magasin de l’Abbaye d’Hautecombe, Marguerite se pose la question de l’« après » et se dit qu’elle aimerait une mission qui la rapproche de la pauvreté : « Je vivais dans une grande maison, avec beaucoup de jeunes, beaucoup de missions, et je sentais le dé...

Témoignage

Vulnérabilité, source de transformation et de vie

Anne-Sophie Ancel

Mariée et maman de cinq enfants dont un garçon de 25 ans en situation de handicap (avec déficience intellectuelle), Anne- Sophie est, avec son mari, membre de la Communauté du Chemin Neuf. Elle est engagée professionnellement et personnellement dans différents lieux en lien avec la vulnérabi...