Marie et Bertrand Caroni

Communion du Chemin Neuf, Lille

La Communion a 30 ans !

C’était joyeux !

30 ans, déjà, Pentecôte 92, nous y étions !

30 ans, déjà, Pentecôte 92, nous y étions ! Nous gardons le souvenir d’une fête fraternelle, joyeuse. Une fête magnifique ! Nous démarrions la Communion. Alors parents de cinq jeunes enfants (un sixième plus tard), nous portions l’animation pour les enfants avec toute une équipe : des jeux de relais (tir à la corde, course à pied, foot), avec, pour point culminant le montage d’un grand mur pyramidal (3mx 12 m), en cubes de carton colorés par les enfants et représentant le sigle de la Communauté du Chemin Neuf, la scène du lavement des pieds. Une énorme logistique avait été mise en place, nous circulions dans le parc de Tigery en vélo. C’était joyeux ! Nous étions heureux de servir le Seigneur par des jeux simples, à la grande joie des enfants.


Après quelques années, le Seigneur avait d’autres projets pour nous. Nous avons quitté la Communion, tout en restant proches de la Communauté, par la fidélité au groupe de prière, un point Net For God chez nous, qui fut une belle aventure, et la proximité du Monastère de Bouvines, où nous nous mettions occasionnellement au service. Le fait de changer de fraternité chaque année nous a semblé difficile à une époque. Mais, bien qu’ayant une vie riche en rencontres et en amitié, le désir est revenu, pour nous, de retrouver la Communion et vivre la fraternité. Nous sommes émerveillés par la richesse de nos partages dans nos différences, comment nous pouvons nous enrichir les uns les autres, en invitant le Seigneur au milieu de nous et par la joie du service. Nous sortons toujours de nos temps de rencontre heureux et en paix.

Cet article fait partie du numéro 73 de la revue FOI

La guerre et la paix

Juin-juillet-août 2022

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Dialoguer en famille

En famille, apprendre à aimer et à dialoguer !

Bénédicte Le Callennec

Rêvons un peu… Dans la « famille idéale» , chacun pourrait exprimer ses émotions en toute sécurité, développer sa personnalité, recevoir et donner, partager ses idées avec les autres membres du foyer… pour ensuite être en mesure de se déployer à l’extérieur de la famille. Mais v...

Hommage

Emile Shoufani : l’homme du dialogue

Béatrice Bourrat

« Toute ma vie j'ai voulu faire de cette terre un signe de réconciliation pour tous »1. C’est pendant l’une des étapes les plus dramatiques de l’histoire de l’Etat d’Israël et de la Palestine que le père Emile Shoufani s’en est allé. Cet homme se sera battu jusqu’au bout pour ai...