Thierry Collaud

Professeur d’éthique sociale chrétienne Université de Fribourg (Suisse)

Le courage

Durer-dans et lutter-contre l’adversité

La notion de courage ne fait-elle partie que du vocabulaire guerrier ou ascétique ou nous parle-t-elle d'une posture qui nous permet de traverser les épreuves, quelles qu'elles soient? Th. Collaud s'appuie ici sur l'enseignement de St Thomas d'Aquin, mais aussi sur une connaissance de ce que vit notre humanité en ces jours, pour nous éclairer.

Dans la région où j’habite, les autorités réfléchissent à un mémorial pour que l’on se souvienne de l’épidémie de COVID, comme on le fera probablement en Ukraine pour rappeler la tragédie que vit actuellement ce pays et le courage avec lequel ses habitants y ont fait face. Mais de quoi va-t-on faire mémoire au sujet du COVID ? De la manière dont une fatalité nous a écrasés et du nombre de victimes qu’elle a provoqué ? Certes, mais aussi du fait que si nous sommes là pour porter cette mémoire, cela signifie que nombre de personnes ont traversé l’épreuve, que notre société a continué de fonctionner, que nos familles, nos communautés politiques associatives ou paroissiales ont fait preuve de résilience. Sans pouvoir supprimer le malheur qui nous atteignait, elles ont pu continuer d’avancer dans l’existence. Cela va nous ouvrir une première réflexion sur le courage comme capacité de vivre avec l’épreuve, de la traverser, de la supporter voire d’y consentir. Continuer d’avancer dans l’existence malgré les conditions qui ne sont pas optimales, « endurer » la souffrance dit Paul Ricoeur dans le sens de durer-dans, de faire continuer notre histoire de manière à pouvoir la raconter plus tard.

la suite de l'article est reservée aux abonnés

Cet article fait partie du numéro 73 de la revue FOI

La guerre et la paix

Juin-juillet-août 2022