En Ukraine, l’Eglise mennonite face à la guerre

Jacques Duplessy, Réforme.net, 05 mai 2022

Si la position pacifiste est fermement ancrée dans l’histoire mennonite, comment les Eglises ukrainiennes font-elles face au conflit qui oppose leur pays à la Russie ?

Si la position pacifiste est fermement ancrée dans l’histoire mennonite, comment les Eglises ukrainiennes font-elles face au conflit qui oppose leur pays à la Russie ? Quand l’idéal se confronte à la réalité, est-il encore temps de tendre l’autre joue ?

« On se défend, on ne prend pas aux autres, de ce point de vue, c’est une guerre juste, abonde Roman Rakhuba. Mais, quand il y a un conflit, tout ce qui est mauvais dans la société apparaît. Se défendre, c’est être honnête. Dans la Bible, la lâcheté est souvent un péché. Le plus grand amour pour un chrétien, c’est de donner sa vie. Vladimir Poutine a d’ailleurs cité Jésus dans un de ses discours : ‘’Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis’’. Mais, dans ce contexte, c’est une manipulation de la Parole de Dieu. Car, le service du Christ, c’est le service pour le peuple. Ce n’est pas seulement au nom de Dieu qu’Il a donné sa vie, c’est pour le peuple. Jésus dit aussi : ‘’Ce que vous avez fait aux plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait’’. Et là, on voit bien ce que Poutine fait ».

Cet article fait partie du numéro 73 de la revue FOI

La guerre et la paix

Juin-juillet-août 2022