Blandine Fejérdy

mariée, mère de famille, responsable ccn Hongrie

Etre ce que je suis profondément

« Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu. On ne te dira plus : « Délaissée ! » À ton pays, nul ne dira : « Désolation ! » Toi, tu seras appelée « Ma Préférence », cette terre se nommera « L’Épousée ». Car le Seigneur t’a préférée, et cette terre deviendra « L’Épousée ». Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu. » (Is 62, 3-5). Cette parole d’Isaïe, reçue lors de mon baptême dans l’Esprit Saint il y a plus de 20 ans, résonne toujours dans mon cœur comme la promesse du Seigneur pour moi : promesse de bonheur, d’épanouissement, d’accomplissement de ma vocation de fille de Dieu… Et cette promesse s’accomplit par un élargissement toujours plus grand de mon cœur, mon horizon.

J’ai eu la chance, encouragée par mes parents comme mes professeurs, de faire des études passionnantes, de sciences politiques entre autres. Elles ont fait naître en moi le désir de me mettre au service de mon pays, en devenant haut fonctionnaire. C’était choisir d’être au service des autres, et à travers cela au service du Seigneur.

la suite de l'article est reservée aux abonnés

Cet article fait partie du numéro 76 de la revue FOI

Ecouter la voix des femmes

mars-avril-mai 2023

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Parcours de femme

Une sœur universelle

Paulina Pasternak

Je m’appelle Paulina. Je viens de la banlieue de Varsovie. J’ai grandi dans les années 80, avant la chute du mur, dans une famille de cinq enfants, dans un petit appartement de 64 m2. Bref, j’étais une fille ordinaire, que rien ne faisait sortir du lot. A l’époque, rien ne m’annonçait ...

Etre femme responsable au Burundi

« Fleurir là où je suis semée »

Hyacinthe Mpozayonzi

Callixte et moi avons fait la session Cana en 1995, au Burundi. Une vraie conversion, une vraie rencontre avec le Christ qui est venu sauver notre jeune couple. En 2005, avec joie, nous nous sommes engagés dans la communauté. Habités par cette passion d’unité et ayant vécu des situations tr...