Ezéchiel Hebié

Responsable Pays de la Communauté du Chemin Neuf au Burkina

Burkina Faso

Inverser la tendance pour une paix durable

Au Burkina Faso, alors que la culture de la violence s'intensifie, la paix durable est de ce fait de plus en plus inaccessible dans un court horizon. Néanmoins, Ezechiel Hebié voit un espoir subsister dans la conjugaison de certains efforts incluant et accordant une plus grande place à la culture de la paix et de la cohésion sociale. Et cela passe par les représentants des différentes religions.

L’indice mondial du terrorisme (GTI) de 2021, élaboré par l’Institut pour l’économie et la paix (IEP), place le Burkina Faso 4è pays au monde le plus touché par le terrorisme. 216 incidents terroristes ont été enregistrés en 2021. Plus de 2000 personnes (militaires et civiles) ont perdu la vie de 2015 à ce jour. Les tensions sécuritaires continuent de sévir et d’engendrer des déplacements des populations en plus des pertes de leurs moyens d’existence. A ce jour, plus de 1,8 millions de personnes déplacées internes sont dénombrées dans le pays. Ces dernières fuient les attaques brutales de groupes armés djihadistes et d’autres violences communautaires et inter ethniques. « Mais au-delà de ces chiffres, il s’agit de personnes », nous dit le Pape François. Face à toutes ces violences entretenues et alimentées par l’extrémisme violent, le djihadisme, le terrorisme, la radicalisation, les conflits intercommunautaires et autres, c’est la paix qui est mise à rude épreuve ! La culture de la violence s’intensifie tandis que celle de la paix s’estompe ! La paix durable est de ce fait de plus en plus inaccessible dans un court horizon et mise à rude épreuve avec la conjugaison des crises dont les plus récentes sont le coup d’état militaire, la crise alimentaire et celle de l’inflation généralisée des prix, la guerre en Ukraine! D’où l’urgence d’agir et d’inverser la tendance pour une paix durable!

la suite de l'article est reservée aux abonnés

Cet article fait partie du numéro 73 de la revue FOI

La guerre et la paix

Juin-juillet-août 2022