La communion au défi des nationalismes : un péché oriental ?

Georges El Hage, in Positions luthériennes, Actes des 20 ans de l’Institut OEcuménique des Dombes, janvier-mars 2022

Confondre l’Eglise avec la nation va à l'encontre de l’Épître à Diognète.

« Confondre l’Eglise avec la nation va à l’encontre de l’Épître à Diognète. Cette oeuvre du IIème siècle décrit les chrétiens comme des personnes qui ne se distinguent des autres hommes « ni par le pays, ni par la langue, ni par les vêtements ». Les chrétiens jouissent d’une identité double et non exclusive : à la fois ils habitent la cité terrestre et ils appartiennent au royaume des cieux. Tout manquement à l’une ou l’autre de ces citoyennetés est un péché ».

Cet article fait partie du numéro 73 de la revue FOI

La guerre et la paix

Juin-juillet-août 2022