P. Guillaume Viennot

ccn, comité de rédaction

1 juin 2022

La haine, l’exil, la paix

Voici le témoignage donné par G. Viennot à l'occasion de son engagement à vie, qui eut lieu en 2021, au Liban. Rencontrer l'amour concret de Dieu pour lui lui a permis de quitter les filets de la haine qui le retenaient.

« Quand je suis arrivé au Liban il y a quelques jours, j’ai été touché par l’accueil. Quand on arrive dans votre pays, on se sent aimé, attendu et cela m’a beaucoup touché. Et j’ai pensé à notre monde, à ce que vivent nos contemporains. En tant qu’Européen, je me disais que vous, vous accueillez beaucoup avec les guerres à vos frontières, et nous, on se bat pour 10 000 personnes. Dans ma vie, quand j’avais 16 ans, j’ai rencontré des personnes que je ne crois pas être les bonnes personnes pour moi. Des personnes qui étaient enfermées, et j’ai pris part à leur groupe. Vous savez, face à des personnes différentes de soi, il y a deux attitudes possibles. Soit on se dit : « Génial, je pourrai les découvrir, génial, ils vont me faire découvrir quelque chose ». Soit on s’enferme et on ne les accueille pas. Moi, j’ai choisi la deuxième possibilité et donc avec ce groupe d’amis, on s’est enfermé sur nous-mêmes. Je crois que j’avais un coeur très dur, un coeur dans lequel il n’y avait pas de place pour l’autre, un coeur avec de la violence, un coeur avec de la haine.

Et un jour, je me suis retrouvé à une école de prière avec la Bible, ça s’appelle Jéricho. Un prêtre a prié pour moi, il m’a donné une parole de Dieu : Ezéchiel 31. Dans cette parabole, nous voyons un grand arbre très beau, tellement grand que ses racines prennent toute l’eau de la vallée. Il prend toute la vie, il n’y a plus de place pour d’autre vie que la sienne. Et, ce 31 décembre 2004, à 23h30, j’ai rencontré Dieu. J’ai eu cette joie de me savoir sauvé par Dieu et la conviction profonde qu’il changeait ma vie. Le lendemain matin, je lui ai dit « Je veux passer ma vie avec toi ». Les frères ont prié pour moi et m’ont donné une image : un pot de fleur avec beaucoup de fleurs de couleurs différentes, très diverses, beaucoup de vie. Le Seigneur m’avait sauvé.

Quelques années plus tard, étant membre de la Communauté du Chemin Neuf, j’ai découvert que les murs de séparation existaient un peu partout dans le monde. Ces murs témoignent d’un non accueil de l’autre ; peut-être à cause des blessures de nos histoires. Et j’ai entendu comme un appel de Dieu pour moi à donner ma vie pour la paix et pour l’unité. C’est pourquoi je suis là aujourd’hui. J’ai fait l’expérience que la paix dans le monde, c’est dans son coeur que ça commence. J’ai fait l’expérience que la réconciliation est un chemin, mais un chemin de paix et j’ai compris que le chemin de la vie est un chemin de réconciliation. J’ai envie que l’on prie ensemble pendant cette célébration pour la paix et l’unité, pour les conflits que nous connaissons. Et peut-être que nous pouvons aussi prier pour les conflits qui sont à l’intérieur de nous et demander au Seigneur la grâce de vivre telle ou telle réconciliation. C’est ce chemin qui construit la paix dans le monde ».

Cet article fait partie du numéro 73 de la revue FOI

La guerre et la paix

Juin-juillet-août 2022

Autre  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Charisma and institutions

Charisms, a bridge between God and man

Yola Rzeczewska

At a time when various charisms of the "New Pentecost" are seeking a more appropriate structure in the Church for their greater evangelical usefulness, questions may arise. Are "charism" and "institution" necessarily foreign to each other, and their relationship a reciprocal accusation? And if there...

the prayer corner

Ephesian 4, 1-3

"I urge you in the Lord to lead a life worthy of the call you have received. With all humility, gentleness and patience, bear with one another in charity....

Testimony

The gentleness of God shown through the brothers of the Community

Rodrigo and Tatiane Pinheiro

We are a Brazilian couple with four children and 21 years of marriage. When we were young, we had a life-changing experience with the Lord. God's love gave new meaning to our personal stories. And it was in this context that we met. Driven by the Holy Spirit, we were young missionaries and wanted to...

First session Cana , July 1980

« A poor man who loves another poor man »

Bruno et Anne-Marie Coutellier

An initial session on the theme of married life brought together some forty members of the Charismatic Renewal in 1975 at La Baume Sainte Marie in the south of France, including some members of the very young Chemin Neuf community. This community, made up of couples and single people, some of whom w...