Florent Nouschi

ccn, responsable communication

27 mars 2024

Editorial

« La parole qui traverse »

Sans doute que, comme beaucoup d’entre nous, vous avez été interpellés par la montée en puissance ces derniers mois des technologies d’intelligence artificielle dites « conversationnelles ». Il s’agit de technologies qui permettent aux logiciels de comprendre et de répondre aux conversations humaines. Peut-être faut-il voir dans cette poussée l’expression d’une soif humaine de dialogue… que paradoxalement nulle machine ne peut combler.

Car le dialogue n’est pas la conversation. Il est en revanche le moyen le plus évident par lequel se construit la fraternité : dialogue qui vise à « guérir l’homme du cancer qui le ronge, celui de la jalousie ou de la peur », nous rappelle le Frère Emmanuel Pisani (o.p.) dans ces pages. Mgr Jean Paul Vesco, archevêque d’Alger nous partage lui aussi son témoignage d’une expérience dialogale, de rencontres et de liens qui nous fait dire : « A présent, nous sommes frères ». Et c’est bien la question de la fraternité qui sous-tend celle du dialogue. Pour s’en convaincre, il suffit de prêter l’oreille : le dialogue comme instrument privilégié de la fraternité est largement proposé aux chrétiens. Au Vatican où l’on continue de travailler sur le rapport de la 16ème Assemblée générale du Synode sur la Synodalité sur lequel revient Monseigneur Rougé dans ce numéro, en même temps que s’intensifie une théologie du dialogue dans la charité  avec les églises orthodoxes orientales.

Au sein de la Communion Anglicane, qui explore en ce moment, dans un dialogue entre les évêques, la question de l’identité et des instruments de communion. Et plus modestement, dans la Communauté du Chemin Neuf qui multiplie les temps de dialogues à l’occasion de son année jubilaire et dont certains témoignent des fruits reçus dans ce numéro, avec des rencontres au Burkina Faso, en Martinique, en Egypte, et très prochainement en Pologne. C’est que dialoguer fait non seulement évoluer la perception de l’autre, en nous conduisant à la fraternité, mais permet aussi de se découvrir soi-même, comme nous le rappelle Thomas Gèze à propos du dialogue méditerranéen. Mystère du dialogue avec l’alter ego qui est un autre soi-même en même temps qu’un autre que soi…

Parfois dans le cadre familial, parfois dans celui sécurisé, d’une justice restaurative dont nous parle Alexandra Mariné, parfois en allant jusqu’au pardon, le dialogue répare et révèle en même temps quelque chose d’une identité propre, reçue de l’autre. Il est ainsi une parole qui traverse (dia-logos), un chemin d’alliance dans lequel nous pouvons trouver Dieu, Verbe fait chair. Bonne lecture !

Cet article fait partie du numéro 80 de la revue FOI

Dialoguer pour se comprendre

mars-avril-mai 2024

Autre  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

 

Je verrai toujours vos visages

Réalisé par Jeanne Herry en 2023, le film « Je verrai toujours vos visages » a fait découvrir au grand public l’existence et la pratique de la justice restaurative. S’inspirant de faits réels, le film traduit fidèlement la réalité de ces rencontres entre victimes et auteurs d’a...

 

Nativité trio

Marina Poydenot

Nativités Trio (sortie 17 décembre 2022), ce sont trois multi-instrumentistes au service d’un répertoire de folk-poésie qui chante les tendres et mystiques mystères de la vie. Marina Poydenot, Romain Feron et Ferenc Virag se sont rencontrés dans la Communauté du Chemin Neuf et se sont assoc...

Justice réparative

Pour un espace de dialogue sécurisé

Alexandra Mariné

Réalisé par Jeanne Herry en 2023, le film « Je verrai toujours vos visages » a fait découvrir au grand public l’existence et la pratique de la justice restaurative. S’inspirant de faits réels, le film traduit fidèlement la réalité de ces rencontres entre victimes et auteurs d’agressi...