Vidéo

La place des personnes précaires en paroisse

Une quarantaine de personnes en situation de précarité ont été invitées à l’Assemblée plénière des évêques pour participer à la séance de réflexion autour de l’écologie, le mercredi 3 novembre. La lecture de l’encyclique « Laudato si’ » fut enrichie de leurs témoignages, qui exprimaient une demande de reconnaissance au sein de l’Eglise. Les membres de la communauté du Puits, du réseau St Laurent[1], ont participé à ces journées, donnant la voix aux sans-voix.

Nous pouvons les retrouver sur cette video consacrée à la place des précaires dans la
vie de l’Eglise :
https://www.youtube.com/watch?v=h0pYf8V_gwc

« Faire partie de l’Eglise, c’est vivre la foi en communauté, mettre en place des choses ensemble, dans la communauté. »

« Dans la paroisse de mon village, les gens savent que je suis précaire. C’est compliqué, on sent que le regard n’est pas le même que lorsque l’on voit des notables » (Christine). « On avait un regard de la tête aux pieds, comme si on était des intrus, même mes enfants. Quand il fallait faire la paix du Christ, on nous esquivait. Moi, ça fait 10 ans que je suis dans la foi, je n’ai jamais fait une lecture dans ma paroisse » (Gisèle). « Un des fonds du message évangélique, c’est la bienveillance. Quand on juge, on a un regard qui exclue. Il faut que l’ensemble de la communauté chrétienne s’inspire du message du Christ pour avoir ce regard de douceur, de bienveillance, qui fait qu’on crée une confiance, que la personne va oser dire ce qu’elle a à dire. Elle ne va pas se sentir rejetée. » « Les précaires nous font toucher le message du Christ » (Dominique). « Lorsqu’une communauté est tendue vers ceux qui sont en périphérie, à ce moment-là, on déploie des trésors d’humanité dans le coeur des paroissiens. Et, en fait, on rejoint des personnes qui ne sont pas intéressées par la liturgie, mais sont prêtes à s’engager dans la charité. L’Eglise doit être sans cesse en sortie » (P. Florian).

[1] Réseau St Laurent : des groupes chrétiens qui partagent en Eglise un chemin de foi avec et à partir des personnes vivant des situations de pauvreté et d’exclusion. Ils désirent s’associer à d’autres dans leur diocèse pour faire rayonner la diaconie.

Cet article fait partie du numéro 71 de la revue FOI

« La parole est à chacun! »

décembre 2021-janvier-février 2022

Vie de l'église  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

 

Les premiers ressuscités.

« Par leurs propres souffrances, les pauvres connaissent le Christ souffrant. » Ces mots du pape François mettent l’accent sur ce que les plus pauvres doivent endurer : menace de la mort sociale, accumulation des épreuves qui débordent, usure du corps et de l’esprit…...

 

Prière pour les temps présents

Olivier Leborgne est nommé évêque d’Arras à l’automne 2020. C’est alors qu’il découvre l’ampleur du drame qui se joue autour des personnes exilées à Calais....

 

Les pauvres sont l’Eglise

Dans une quinzaine d'entretiens, initialement publiés en 1983, le journaliste G. Anouil interroge le Père J. Wresinski (1917-1988), fondateur du Mouvement ATD Quart Monde. Glanons-y, au fil des pages, quelques suggestions....