Bernadette Belert

Communion du Chemin Neuf, Reims

Communion du Chemin Neuf

Pourquoi la Communion ?

Née en 1992 à la demande de nombreuses personnes proches de la Communauté du Chemin Neuf, la Communion est un corps apostolique qui partage la spiritualité et la mission de la Communauté. Présents dans de nombreux pays et de nombreuses missions, les frères et sœurs de la Communion vivent la fraternité, la convivialité et le service sur un mode qui leur est propre.

De tout temps, le Seigneur a toujours fait partie de ma vie. Je n’imaginais pas terminer une journée sans prier avec le Notre Père. Je n’ai jamais pensé ne pas aller à la messe le dimanche. Au début, c’était par tradition familiale, puis par besoin personnel d’une rencontre.

Petite, la famille était le soutien, le lien avec lequel je pouvais vivre ma foi. Avec les années, chacun a pris son chemin et vit sa foi à sa manière. Mais surtout, des différences se sont créées entre nous et aujourd’hui, la famille n’est plus le lieu où je peux me ressourcer spirituellement, ni même partager ce qui m’habite. Il me fallait donc trouver une nouvelle famille dans le Christ pour vivre ce nouveau chemin de foi.

La paroisse 1 étant confiée à la Communauté du Chemin Neuf depuis une quinzaine d’années, la Communion a naturellement vu le jour. C’était pour moi l’occasion de trouver de nouveau un espace, une famille dans laquelle j’allais pouvoir, librement, parler de ma relation avec le Seigneur.

Suivre le Christ. Telle est la première finalité de la Communion Cela parait tellement simple de suivre le Seigneur, pourquoi m’engager avec d’autres ? Mais non. Rien n’est simple tout seul. On s’essouffle. On se pose des questions. Parfois, on recule.

La Communion est un lieu fraternel qui permet de partager ses doutes, ses joies, ses difficultés, ses peines. De prendre conscience de la présence du Seigneur dans ma vie.
Qu’il est bon alors d’avoir des frères et sœurs qui m’aident à porter un regard sur tout ce que fait le Seigneur en moi et avec moi, de tout son amour pour moi.

Le Christ est le chemin. La fraternité et les temps de partage sont les pierres qui permettent d’aplanir ce chemin et d’avancer ensemble.

La Communion, c’est faire corps. Mais c’est faire corps avec des frères et sœurs que nous ne choisissons pas. Ils nous sont donnés et nous les recevons du Seigneur. Et c’est Lui qui fait notre unité. C’est Lui qui est le centre de tous nos temps de partage.

Les différentes rencontres de partage m’ont beaucoup aidée à replacer le Christ au centre de ma vie. Elles m’ont aussi permis d’avoir un autre regard sur ceux qui m’entourent, et que je ne connaissais pas vraiment, et un autre regard sur le Christ. Partager autour d’un passage de la bible m’a parfois émue jusqu’aux larmes en découvrant toute l’humanité de ce Dieu qui paraît parfois si loin et qui pourtant est tellement proche. Et ces moments inoubliables, je ne les aurais jamais vécus seule.

Joie aussi du service. Se mettre au service avec des frères et sœurs, que nous ne connaissons pas toujours mais qui font partis d’un même corps, est toujours une joie immense. Se mettre au service pour aider des jeunes à découvrir, à connaitre ce Dieu qui les aime infiniment. Se mettre au service pour que mon frère puisse vivre pleinement sa rencontre avec le Seigneur.

Tout est joie. Et tout est grâce.

Malgré parfois l’attente et l’envie d’un davantage, je rends grâce pour mon engagement dans la Communion qui m’aide à vivre déjà pleinement ce qui m’est donné. B. B.

[1] Paroisse St André à Reims

Cet article fait partie du numéro 78 de la revue FOI

LE CHEMIN NEUF FÊTE SES 50 ANS

septembre-octobre-novembre 2023

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Dialoguer en famille

En famille, apprendre à aimer et à dialoguer !

Bénédicte Le Callennec

Rêvons un peu… Dans la « famille idéale» , chacun pourrait exprimer ses émotions en toute sécurité, développer sa personnalité, recevoir et donner, partager ses idées avec les autres membres du foyer… pour ensuite être en mesure de se déployer à l’extérieur de la famille. Mais v...

Hommage

Emile Shoufani : l’homme du dialogue

Béatrice Bourrat

« Toute ma vie j'ai voulu faire de cette terre un signe de réconciliation pour tous »1. C’est pendant l’une des étapes les plus dramatiques de l’histoire de l’Etat d’Israël et de la Palestine que le père Emile Shoufani s’en est allé. Cet homme se sera battu jusqu’au bout pour ai...