1 mars 2022

Charles de Foucauld

Prier avec Charles de Foucauld

Être charitable, doux, humble avec tous les hommes c’est là ce que nous avons appris de Jésus...

« Être charitable, doux, humble avec tous les hommes c’est là ce que nous avons appris de Jésus. N’être militant avec personne : Jésus nous a appris à aller ‘comme des brebis parmi les loups’, non à parler avec aigreur, avec rudesse, à injurier, à prendre les armes. Se faire tout à tous pour les donner tous à Jésus – en ayant avec tous bonté et affection fraternelle, en rendant tous les services possibles, en prenant un contact affectueux, en étant un frère tendre pour tous, pour amener petit à petit les âmes à Jésus en pratiquant la douceur de Jésus. Lire et relire sans cesse le saint Évangile pour avoir toujours devant l’esprit les actes, les paroles, les pensées de Jésus, afin de penser, parler, agir comme Jésus, de suivre les exemples et les enseignements de Jésus et non les exemples et les manières de faire du monde, auquel nous retombons si vite dès que nous détachons les yeux du Divin Modèle. » (Charles de Foucauld, Assekrem, lettre à Joseph Hours, 3 mai 1912)

Ayant réuni les Douze, il leur donna puissance et autorité sur tous les démons et il leur donna de guérir les maladies. Il les envoya proclamer le Règne de Dieu et faire des guérisons, et il leur dit :  »Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent; n’ayez pas chacun deux tuniques. Dans quelque maison que vous entriez, demeurez-y »

Luc 9, 1-4

Cet article fait partie du numéro 72 de la revue FOI

Evangéliser autrement?

mars-avril-mai 2022

Formation Chretienne   Vie de l'église  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

 

La brèche intérieure.

« Cette nuit, de loin, quelqu’un vit une scène inoubliable : un homme luttait contre lui-même et un autre, avec une légèreté aérienne, composait, avec ces coups, des pas de danse ». (Prol., p. 8)...

 

Les premiers ressuscités.

« Par leurs propres souffrances, les pauvres connaissent le Christ souffrant. » Ces mots du pape François mettent l’accent sur ce que les plus pauvres doivent endurer : menace de la mort sociale, accumulation des épreuves qui débordent, usure du corps et de l’esprit…...

 

Qu’est-ce qui fait vivre encore quand tout s’écroule ?

Sur quels ressorts et points d’appui pouvons-nous faire fond lorsque tout semble se dérober autour de nous ? Une équipe de théologiens et d’acteurs de terrain fait le pari que l’expérience des femmes et des hommes en grande précarité peut être précieuse pour affronter ce type de situat...