Sr. Annadeline Burgnard

soeur consacrée, ccn, Paris

1 mars 2022

Evangéliser par l'art

Redonner un embrun de joie au monde

L ’art a toujours été, au fil des siècles, un moyen pour transmettre et enseigner la foi, et il peut s’avérer un outil efficace pour annoncer la Bonne Nouvelle au monde d’aujourd’hui. Il permet aussi aux jeunes qui s’engagent sur ce chemin de découvrir en eux-mêmes et développer des talents à partager.

#SHARETHEJOY

Évangéliser, voilà un mot mystérieux, qui peut parfois être mal compris voire même effrayer ! Pour nous, évangéliser, c’est partager la Joie ! La Joie de croire en Dieu, de connaitre Celui qui est la Source de nos vies. Connaitre ce Dieu qui ne change pas, qui est toujours le même, quelles que soient les circonstances. Ce Dieu qui est Lui-même l’espérance par excellence puisqu’il a vaincu la mort.

Je crois que notre monde occidental a besoin, peut-être encore davantage en ce début de XXIe siècle, de retrouver la Beauté et la Gratuité pour accéder à son intériorité, pour se laisser toucher, pour retrouver sa sensibilité. Dans une société du « tout tout de suite » où tout va très vite, l’art rééduque à l’arrêt, au beau, au gratuit.

Le Vrai et le Beau

Il y a mille façons d’évangéliser : le dialogue, l’échange, le témoignage en sont peut-être les formes les plus évidentes. Dieu a d’ailleurs choisi de se révéler par la Parole, pour nous rejoindre à travers notre raison et notre esprit. Évangéliser par l’art, c’est choisir d’emprunter un autre chemin, peut-être plus détourné et sûrement moins fréquenté ; c’est choisir la voie du Beau, qui nous mènera à celle du Vrai. L’harmonie de la musique nous manifeste l’harmonie de la création. L’énergie de la danse fait jaillir la vie. La littérature et le cinéma nous redonnent à voir de mille manière qu’il « n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ».

L’universalité de l’art

L’évangélisation par l’art nous paraît adaptée aujourd’hui, puisqu’il s’agit de parler de Dieu dans une société sécularisée dans laquelle le discours apostolique doit être renouvelé. Comment faire entendre aux jeunes – et aux moins jeunes – la voix de Dieu au milieu de tous les discours entendus chaque jour ? En passant par l’art, on ne dit rien. On montre, on donne, on manifeste. Car enfin, la rencontre entre Dieu et l’homme se passe parfois de mots. Les mots, chargés de sens, de présupposés et de connotations, sont parfois un obstacle pour l’évangélisation. Par le moyen de l’art, on contourne la pauvreté de notre langage pour toucher l’âme, peut-être plus directement. Je crois que l’art a une capacité à toucher les coeurs plus directe, plus puissante et plus universelle que n’importe quel discours.

Mais nous n’inventons rien, nous ouvrons simplement une brèche aujourd’hui, pour toucher à nouveau, donner d’oser rêver, redonner un embrun de joie au monde, aussi humble soit-il.

AMA – une Aventure Missionnaire Artistique !

Je constate depuis plusieurs années de travail auprès des jeunes qu’ils sont bourrés de talents et cherchent des endroits pour les déployer, pour se donner, pour les mettre en commun avec d’autres pour les mettre au service, pour les partager ! Une quarantaine de jeunes a embarqué depuis septembre dernier dans cette Aventure Missionnaire Artistique (AMA), désireux d’être des témoins de la joie dans un monde marqué par une multitude de crises. La JOIE, nous voulons la chanter, la danser et la jouer. Nous voulons la questionner et la ré-apprivoiser. La joie au-delà des circonstances qui nous donnent de douter de notre droit à être heureux. Peut-on se réjouir malgré tout ? avec tout ? Envers et contre tout ? Inspirés par « La petite espérance » de Charles Péguy et « Jade et les sacrés mystères de la Vie » de F. Garagnon, l’esprit d’enfance ne sera pas absent ! Danseurs, musiciens, communicants, chanteurs, administrateurs, techniciens, scénographes… professionnels pour certains, amateurs pour d’autres. Le mélange est passionnant et détonnant ! .

Cet article fait partie du numéro 72 de la revue FOI

Evangéliser autrement?

mars-avril-mai 2022

Vie de l'église   Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

 

Les premiers ressuscités.

« Par leurs propres souffrances, les pauvres connaissent le Christ souffrant. » Ces mots du pape François mettent l’accent sur ce que les plus pauvres doivent endurer : menace de la mort sociale, accumulation des épreuves qui débordent, usure du corps et de l’esprit…...

 

Prière pour les temps présents

Olivier Leborgne est nommé évêque d’Arras à l’automne 2020. C’est alors qu’il découvre l’ampleur du drame qui se joue autour des personnes exilées à Calais....

 

Les pauvres sont l’Eglise

Dans une quinzaine d'entretiens, initialement publiés en 1983, le journaliste G. Anouil interroge le Père J. Wresinski (1917-1988), fondateur du Mouvement ATD Quart Monde. Glanons-y, au fil des pages, quelques suggestions....