Père François Michon

Berger de la Communauté du Chemin Neuf

RÉUNIS PAR L’ESPRIT SAINT

Réunis par l’Esprit Saint L’image reste gravée  : au milieu des 60 000 chrétiens de toutes confessions, rassemblés pour cette vigile de Pentecôte au Circo Massimo, le Pape François est entouré de quelques cardinaux et de nombreux pasteurs évangéliques, pentecôtistes, juifs messianiques… Pour nous tous, le message est clair : le Saint Père veut rappeler de manière forte et évidente l’origine fondamentalement œcuménique du Renouveau.

Le Baptême dans l’Esprit Saint, cette expérience de la présence vivante du Ressuscité, ce feu répandu en nos cœurs, nous ramène, au-delà de nos différences confessionnelles, à l’essentiel  : «  Jésus Christ est Seigneur  !  ». Ainsi, ce Jubilé de Pentecôte à Rome résonne pour nous comme la confirmation joyeuse de notre appel reçu à Lyon en 1973  : la vie communautaire n’a d’autre fondement que cette expérience du don de l’Esprit qui nous met ensemble et nous envoie.

Notre petite Communauté a maintenant de nombreuses racines au ciel

Ainsi notre frère Loïc Welchner a rejoint notre «  Fraternité du Ciel  ». Pour Loïc, baptisé dans l’Eglise réformée, l’appel au sacerdoce s’est révélé comme la manière concrète de vivre l’offrande au Christ de toute sa vie. A 34 ans, un mois à peine après son ordination, Loïc apprenait qu’il était atteint du cancer qui l’emporterait un an plus tard. La rapidité de son chemin nous a tous surpris, et l’interrogation résonnait pour lui comme pour nous : « Pourquoi ?! ». Je retiens cette phrase de Loïc apprenant que la médecine ne pourrait plus rien pour lui : « il ne faut pas que je regarde en arrière, vers ce que je quitte, mais devant, parce que la vie est devant  ». L’incompréhension a sans doute suscité chez Loïc bien des hésitations, mais l’a finalement conduit à un saut prodigieux dans la foi  : sa confiance a basculé tout en Dieu et nous entraîne avec lui. Devant son départ, il n’y a pas d’autre réponse à notre interrogation que le choix résolu de croire en l’amour fou de Dieu qui est au-devant de chacun de nous.

Le feu se répand

Rentrant d’Ouganda, j’ai été impressionné par le témoignage des premiers martyrs de cette Eglise qui a à peine plus d’un siècle. Ces 45 jeunes catholiques et anglicans, brûlant de leur rencontre avec le Christ, n’ont pas hésité à donner leur vie par amour pour Lui. Le plus jeune d’entre eux, Kizito, 14 ans, n’avait pas encore reçu le baptême et pouvait donc être libéré. Dans la cellule où ils étaient emprisonnés, il a alors demandé à l’aîné du groupe, Charles Lwanga, de le baptiser. Il voulait, lui aussi, témoigner jusqu’au bout de la force de l’amour qui l’avait rencontré. Un siècle plus tard, ce pays d’Afrique centrale rassemble environ 1  500 couples dans les Fraternités Cana. Pour les évêques, la formation que nous proposons contribue de manière essentielle à l’enracinement de la foi dans cette jeune Eglise. Depuis quelques années, plusieurs couples nous partagent leur appel à fonder la Communauté et l’archevêque de Mbarara n’a pas hésité à nous proposer de nous installer à proximité de son évêché et de la future université catholique pour porter la mission auprès des jeunes et des étudiants. Cette mission, non seulement nous ouvre un nouveau chemin dans le monde anglophone et nous rapproche de l’Eglise anglicane en Afrique, mais elle contribue à fortifier la région communautaire dans cette Afrique des grands lacs. Au Burundi, 10 ans après le démarrage de la fraternité de vie, l’archevêque de Bujumbura a consacré la nouvelle église de la paroisse Saint Jean-Baptiste fondée par la Communauté du Chemin Neuf qui rassemble plus de 5 000 chrétiens. Ce fut pour la paroisse un grand temps de fête et pour la Communauté une étape de maturité. C’est beau, ce que le Seigneur a bâti, à travers nos frères, dans ce pays qui, aujourd’hui, a tant besoin de réconciliation et de paix.

Que l’Esprit Saint continue à faire brûler en chacune de nos vies la joie d’être frères et le zèle missionnaire !

Cet article fait partie du numéro 54 de la revue FOI

Pentecôte 2017 Un courant de grâce

septembre-octobre-novembre

Autre  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

 

Je verrai toujours vos visages

Réalisé par Jeanne Herry en 2023, le film « Je verrai toujours vos visages » a fait découvrir au grand public l’existence et la pratique de la justice restaurative. S’inspirant de faits réels, le film traduit fidèlement la réalité de ces rencontres entre victimes et auteurs d’a...

 

Nativité trio

Marina Poydenot

Nativités Trio (sortie 17 décembre 2022), ce sont trois multi-instrumentistes au service d’un répertoire de folk-poésie qui chante les tendres et mystiques mystères de la vie. Marina Poydenot, Romain Feron et Ferenc Virag se sont rencontrés dans la Communauté du Chemin Neuf et se sont assoc...

Justice réparative

Pour un espace de dialogue sécurisé

Alexandra Mariné

Réalisé par Jeanne Herry en 2023, le film « Je verrai toujours vos visages » a fait découvrir au grand public l’existence et la pratique de la justice restaurative. S’inspirant de faits réels, le film traduit fidèlement la réalité de ces rencontres entre victimes et auteurs d’agressi...