Sr. Bernadette Fournier

Responsable de la Cartuja à Saragosse (Espagne) ccn

1 mars 2021

A-Dieu

Semence qui portera beaucoup de fruits

A quelques heures du dimanche des Rameaux, les frères et soeurs de la Communauté du Chemin Neuf en Espagne apprennent la nouvelle du décès de leur frère Jorge Gutierrez des suites d'une maladie.

« Viens et repose-toi en Dieu ». Les paroles de ce chant étaient sans cesse présentes à l’esprit de Jorge durant ses derniers jours parmi nous.

Peu après le diagnostic de cancer de la plèvre, durant la semaine communautaire 2020, il nous partage cette phrase du livre de Job, « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris. Que le nom du Seigneur soit béni !» (Job 1, 21).

Avec son épouse Pepa, ils avaient le désir de se mettre au service de l’Eglise, d’être missionnaires, mais « peut-être que le Seigneur me veut près de Lui !», nous répétait- il souvent.

L’histoire de Jorge et Pepa avec la Cartuja de Saragosse remonte au matin de leur mariage, lorsqu’ils sont venus demander la prière des moines, dans la petite chapelle. Plus tard, ils vinrent souvent prier et marcher dans la fameuse allée des platanes de l’Aula Dei.

Ils participeront à la première session Cana espagnole où Jorge reçoit le baptême de l’Esprit Saint. Moment décisif pour lui. Ils décident alors d’entrer dans la communauté et de suivre le Cycle A à Hautecombe en 2019. Leur joie est d’y rencontrer des jeunes frères de tous pays. « Un vrai voyage de noces », disait-il. Par la suite, le P. François Michon leur demandera de porter la responsabilité de la communauté dans la troïka d’Espagne.

Comme l’écrit Olivier Turbat dans son livre « La fragilité et la grâce », en reprenant une parole de Mère Térésa : «Laissez à Jésus les mains libres et permettez lui de vous utiliser sans vous consulter ».

Quand Jorge comprend que la volonté de Dieu est d’être « près de Lui », là encore il obéit et se prépare courageusement et concrètement à le rejoindre ! « Cotylédon » planté dans cette terre d’Espagne, semence qui portera beaucoup de fruits.

Merci Jorge et Pepa pour ce magnifique témoignage d’un OUI pour toujours.

Cet article fait partie du numéro 68 de la revue FOI

Quelle Eglise pour demain?

mars-avril-mai 2021

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Dialoguer en famille

En famille, apprendre à aimer et à dialoguer !

Bénédicte Le Callennec

Rêvons un peu… Dans la « famille idéale» , chacun pourrait exprimer ses émotions en toute sécurité, développer sa personnalité, recevoir et donner, partager ses idées avec les autres membres du foyer… pour ensuite être en mesure de se déployer à l’extérieur de la famille. Mais v...

Hommage

Emile Shoufani : l’homme du dialogue

Béatrice Bourrat

« Toute ma vie j'ai voulu faire de cette terre un signe de réconciliation pour tous »1. C’est pendant l’une des étapes les plus dramatiques de l’histoire de l’Etat d’Israël et de la Palestine que le père Emile Shoufani s’en est allé. Cet homme se sera battu jusqu’au bout pour ai...