Laurent Frabre

prêtre ccn, Hautecombe, fondateur de la Communauté du Chemin Neuf

Fondation

Trois points d’espérance pour nos 50 prochaines années

Le P. Laurent Fabre a fondé, avec sept autres célibataires, la Communauté du Chemin Neuf, en octobre 1973; Il en a été le responsable jusqu'au Chapitre général de 2016;Aujourd'hui, il exprime ses souhaits pour l'avenir de la Commuanuté: rester fidèle à sa vocation oecuménique, continuer à suivre Jésus "pauvre et humble", emprunter les chemins de la non-violence.

« Un aiguillon critique et prophétique ».

Dans un reportage bien travaillé, une journaliste de La Croix se moque un peu de nous, tout en soulignant les points saillants des cinquante premières années de notre Communauté. Elle choisit comme titre : « Le Chemin Neuf, sûr de ses forces pour contribuer à l’Eglise de demain ». Après une magnifique photo prise dans l’Abbaye d’Hautecombe (Savoie), le 19 août 2023, elle introduit son article par la description suivante : « La scène est saisissante, tant elle est rare. En procession, se suivent au pas, sous les voûtes gothiques de l’abbatiale, un cardinal catholique reconnaissable à sa calotte rouge (Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille), le nouvel archevêque de Chambéry (Thibault Verny), le primat de la Communion Anglicane (Justin Welby, Archevêque de Canterbury) vêtu d’un simple costume noir, une pasteure mennonite en aube blanche (notre sœur Anne Cathy Graber qui a été longtemps responsable de la formation à l’Abbaye), ainsi que le président de la Fédération protestante de France (Christian Krieger), vêtu de sa robe pastorale noire, surmontée d’un haut de col en tissu blanc ».

Cinq personnalités d’Eglises, dont les vêtements singuliers viennent signifier leur appartenance à des confessions chrétiennes distinctes. Exceptionnellement réunis pour une même messe … « Une démonstration d’unité réussie, orchestrée par la communauté du Chemin Neuf… ». Elle poursuit son article en écrivant : « La conquérante communauté ne se repose pas sur les vieilles pierres, aussi belles soient-elles, c’est dans l’avenir qu’elle a choisi de se projeter, organisant une réflexion sur l’Eglise de demain ». Elle a ensuite la bonne idée de citer cette phrase clef de l’homélie du Cardinal Jean-Marc Aveline : « Je vois votre mission particulière dans l’Eglise, vous avez une responsabilité d’unité et vous êtes aussi un aiguillon. Un aiguillon doit être critique et prophétique ».

De gauche à droite: Pasteure A-C. Graber, Pasteur Chr. Krieger, P.L. Fabre, Archbishop Justin Welby, Mgr E. Vétö, Hautecombe, août 2023

Suivre le Christ « humble et pauvre »

Comment dans nos prochaines cinquante années de ce Chemin Neuf continuer à être « critique et prophétique » tout en suivant le Christ « humble et pauvre », comme nous l’a si bien enseigné notre fondateur Saint Ignace ?

Voilà une bonne question !
Cette année 2023, le 11 février, j’écrivais au Portugal à l’équipe de la Communauté qui se préparait à accueillir 4200 jeunes pendant une semaine avant les Journées Mondiales pour la Jeunesse : « Il se passe depuis trois jours, quelque chose d’inhabituel, d’exceptionnel… qui me fait souvenir d’une belle et joyeuse série d’évènements d’il y a une cinquantaine d’années : la nouvelle Pentecôte aux Etats-Unis, le Baptême dans l’Esprit, la ferveur des groupes de prière, les débuts du Renouveau Charismatique en France, la fondation de la Communauté du Chemin Neuf
En regardant plusieurs vidéos provenant d’Asbury, et ce matin deux fois une petite vidéo de trois minutes d’une jeune française sur Tik- Tok, qui, avec beaucoup d’émotion rapporte les évènements de l’Université de Asbury au Kentucky, j’ai pleuré à chaque fois, comme jadis, il y a 50 ans … Sentant la présence du Seigneur dans tout cela ! Un sentiment de joie et de plénitude comme autrefois !

Comme autrefois aussi, la conviction de connaitre, de comprendre, d’adhérer à un mouvement de l’Esprit que d’autres, autour de moi, ne voient pas, ne comprennent pas…

Je suis persuadé en effet que, dans le fond, cet évènement … ce « petit commencement » est plein de pro- messes et qu’il ne faut pas le mépriser en le regardant de haut… qu’il faut, au contraire, le relier aux JMJ … ou plutôt le laisser gagner les JMJ avec sa profonde aspiration à la repentance et l’évidence de l’œcuménisme.
Evidemment, comme d’habitude, il y a des écueils possibles … Evidemment il faut être prudent et discerner ! Mais, au Portugal, en bon voilier ou bon pilote, en bon nageur sur sa planche à voile, il nous faut prendre le vent et « surfer sur la vague »

Comme j’ai essayé, avec joie, de le faire il y a 50 ans ! ».

Trois éléments nouveaux de ce « Asbury University Revival » ont retenu mon attention.
La diffusion très rapide et très lointaine grâce aux nouveaux moyens de communications, le 16 février, les hashtags « Asbury Revival », généraient ainsi le nombre ahurissant de 24,4 millions de vues sur TikTok seulement.

Dès le début, pour la première fois dans l’histoire, un réveil vraiment œcuménique. Interrogé sur ce phénomène, le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, a exprimé l’espoir d’un renouveau religieux. « C’est une nouvelle extraordinairement bonne », a-t-il ainsi déclaré lors d’une interview à la chaîne Fox News, à l’occasion du mercredi des Cendres. « Ce qui me réjouit, c’est que tout cela n’était pas planifié mais spontané. Ce n’était pas quelque chose de chorégraphié ou d’anticipé. Il s’agit simplement d’étudiants sincères et authentiques qui ont ressenti le besoin de la prière, de la parole de Dieu, de la compagnie et de la foi et qui ont été poussés à persévérer dans la prière, comme Jésus nous le dit dans l’Évangile ».

La « Douceur et l’Humilité » de ce Réveil charismatique … La sagesse et la conduite admirable (ni « conquérante », ni « sûre de ses forces » !) des quelques responsables méthodistes de cette Université qui ne précèdent pas l’Esprit Saint mais qui essayent de le suivre !

Une communauté premier élève de la classe du pape François ?

Pedro Arrupe, Laurent Fabre et Bertrand Lepesant, mai 1975

Avec toujours une petite pointe d’humour (un « premier élève » n’est pas nécessairement le premier de la classe !), la journaliste dit notre proximité avec le Pape François. C’est vrai que nous avons bien des raisons de nous sentir proches de ce Pape qui ne cesse de nous surprendre. Outre le fait de la spiritualité ignatienne (j’ai été jésuite pendant 30 ans et je reste fils de St Ignace), de son désir d’une Eglise pauvre pour les pauvres, de son fort engagement œcuménique, de son choix ecclésiologique très déterminé de la « diversité réconciliée », j’ai envie de retenir sa vision prophétique de la Non-violence.

Depuis sept ans que notre Communauté a le privilège, après l’avoir refusé deux fois, d’être la gardienne du Monastère de Tibhirine et du trésor du témoignage de ses sept moines cisterciens martyrs, notre Pape avance à pas de géant vers la « Non-violence active » en enseignant : « Être aujourd’hui de vrais disciples de Jésus signifie adhérer également à sa proposition de non-violence ».

En 2016, « plus de ‘’Guerre juste’’ ». Le vieux principe de la « Guerre juste » naguère soutenu par de grands théologiens et moralistes est désormais supprimé de nos catéchismes.
En 2017, « faire de la Non-violence notre ‘’Style de vie’’ ». En citant Pacem in terris de son prédécesseur saint Jean XXIII, le Pape François exaltait « le sens et l’amour de la paix, fondée sur la vérité, sur la justice, sur la liberté, sur l’amour ». « Depuis le niveau local et quotidien jusqu’à celui de l’ordre mondial, puisse la non-violence devenir le style caractéristique de nos décisions, de nos relations, de nos actions, de la politique sous toutes ses formes ! »

En 2018, « plus de peine de mort ». Le pape François a inscrit, jeudi 2 août 2018, dans le Catéchisme de l’Église catholique une opposition catégorique à la peine de mort, jugée « inadmissible ». Il souhaite que l’Église s’engage « de façon déterminée » à l’abolir partout dans le monde.

En 2021, « non à la vente des armes et non à l’arme nucléaire ». Le pape François a dénoncé, lors de son allocution pascale, le scandale que constitue à ses yeux la poursuite des dépenses militaires et des conflits armés en pleine pandémie de COVID-19.

En 2025 ? En aura-t-il la force et le temps, mais plusieurs d’entre nous rêvent de voir le Pape François publier une Encyclique sur la Non-violence. Quoiqu’il en soit, j’espère que, dans la logique de notre cheminement depuis cinquante ans, dans la fidélité de notre engagement à « donner notre vie pour l’Unité » la « petite » Communauté du Chemin Neuf (comme dirait le Père Ignace) prendra un jour résolument et humblement le chemin de la Non-violence et la pratique de l’Ubuntu qu’enseignait si bien Nelson Mandela.  L. F.

Cet article fait partie du numéro 78 de la revue FOI

LE CHEMIN NEUF FÊTE SES 50 ANS

septembre-octobre-novembre 2023

Oecuménisme   Vie de l'église   Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

 

Nativité trio

Marina Poydenot

Nativités Trio (sortie 17 décembre 2022), ce sont trois multi-instrumentistes au service d’un répertoire de folk-poésie qui chante les tendres et mystiques mystères de la vie. Marina Poydenot, Romain Feron et Ferenc Virag se sont rencontrés dans la Communauté du Chemin Neuf et se sont assoc...