Bruno et Anne-Marie Coutellier

ccn, Lyon

Mission : Vacances et spiritualité

Un été ré-inventé

La communauté ayant rapidement compris pendant la période de confinement du printemps que les rassemblements estivaux ne pourraient se tenir dans les conditions habituelles, une refonte complète des missions fut élaborée dans les premiers jours du dé confinement, début mai, avec, notamment en France, des propositions de sessions plus petites, réparties sur l’ensemble de l’hexagone. Parmi elles, une petite nouvelle intitulée « Vacances et spiritualité », prise en charge par la mission Ephata, essaie de répondre aux besoins des familles qui désirent prendre des vacances tout en bénéficiant d’un apport spirituel, dans ce contexte pandémique particulier. Cette formule, déjà tentée avec succès par Ephata en Israël et en Espagne, devait trouver son équilibre dans la répartition entre des temps réservés à la vie de famille et des temps en commun dévolus à la rencontre et à des apports spirituels, temps de prière liturgiques ou personnels.

Très vite, en à peine deux mois, une vingtaine de semaines sont élaborées sur une trame commune et se concrétisent dans quatre maisons de la communauté dans des régions choisies pour être attrayantes en terme de vacances : Auvergne, Landes, Charente Maritime, Provence. Dans la réalité, 17 se réaliseront effectivement regroupant chaque fois de 30 à 70 personnes. Deux semaines spécialement réservées aux « Jeunes pros » à Belle- Ile en mer et au Cap Breton seront proposées dans le même esprit. Quelque 700 personnes, y compris les enfants s’inscrivent pour tenter l’expérience !

Disponibles pour nous mettre au service de deux semaines à l’abbaye de Sablonceaux en juillet, nous participons en juin Anne Marie et moi à l’élaboration du projet piloté par Ephata à l’occasion de plusieurs rencontres dématérialisées puisque nous sommes aux quatre coins de la France. L’idée est d’avoir une trame commune à l’ensemble des quatre sites, avec des variantes liées aux identités touristiques régionales et aux charismes particuliers des personnes au service.

Pour cette première saison, deux thèmes sont retenus assez rapidement : les cinq sens, sujet permettant de rejoindre adultes et enfants de tous âges en développant un sens par jour; Laudato Si, thème toujours plus actuel dans notre appel à suivre le Christ dans la sauvegarde de notre maison commune pour une écologie intégrale.

D’emblée, la beauté de l’abbaye restaurée et habitée depuis une trentaine d’année par la communauté est un gage de réussite : quel privilège de pouvoir partager non seulement des lieux où une vie monastique de prière a imprégné la pierre, mais aussi des lieux habités par une communauté priant et célébrant, qui plus est vous invite à vivre et prier avec elle.

Un temps privilégié d’écoute de l’Esprit Saint tant pour les animateurs que pour les participants

La petite alchimie de la vie communautaire fait le reste : deux célibataires consacrées, deux couples plutôt genre grand parents (!) avec quelques personnes à l’entour qui viennent donner un coup de main et les conditions sont réunies pour accueillir les participants. Lors de ces semaines, nous accueillerons entre 10 et 20 familles, 15 et 35 enfants. Des personnes en « solo » participeront aussi à ces sessions.

Le mi-temps famille – tous ensemble est effectif dès le début : après une soirée d’accueil et de présentation de la semaine, les journées en famille terminées par une soirée ensemble à l’abbaye à partir de 17h alternent avec les journées où nous sommes tous ensemble terminées par une soirée en famille à partir des mêmes 17h. Cet équilibre sera largement plébiscité en fin de chaque semaine par les participants.

L’apport spirituel se joue d’abord dans l’heure quotidienne du matin, soigneusement préparée pour articuler des temps de louange, de réveil dynamique, de courts jeux d’animation, du thème de la journée et aboutir à un défi que chacun aura à relever au cours de la journée. Cette proposition est constamment à réajuster en fonction des participants et de l’âge des enfants, ce qui fait de cette semaine, comme beaucoup des sessions proposées par la communauté, un temps privilégié d’écoute de l’Esprit Saint tant pour les animateurs que pour les participants. Nous serons conduits, la première semaine par exemple, à prendre à part l’ensemble des enfants du fait de leur jeune âge au cours de cette heure spi pour permettre aux parents un temps de prière personnelle.

L’apport spirituel se joue enfin dans le temps de silence et d’adoration quotidien proposé chaque jour en fin d’après-midi comme par les trois veillées qui émaillent la semaine, dans lesquelles chants de louange et de reconnaissance accompagnent danses, jeux, témoignages et animations de groupe.

Pour la dimension vacances, même si la vie à l’abbaye bénéficie déjà en soi d’une ambiance estivale, une brochure éditée par Ephata sur les ressources culturelles et touristiques sélectionnées ne laisse pas les participants dans l’inconnu : chaque famille peut, lors des trois journées qui lui sont dévolues, faire un choix dans un nombre non négligeable de proposions d’intérêt, de sites remarquables, de spécialités et propositions à ne pas manquer.

Sur Sablonceaux, les deux journées intermédiaires dédiées au vivre ensemble s’articulent entre la découverte de l’abbaye et du patrimoine qu’elle représente et la découverte d’un site fort : les carrières de pierre de Crazane dont l’abbaye est en partie constituée, à une vingtaine de km qui permettent au groupe de s’équiper de casques et de bottes pour descendre aux profondeurs dont cette pierre lumineuse a été extraite au cours des siècles. Temps privilégié d’ouverture à la vie des carriers qui nous ont précédés, de déplacement ensemble avec baignade dans la Charente si bien venue dans ce temps caniculaire…

Il n’est pas le lieu ici de décrire l’ensemble de ce dont ces semaines sont constituées, mais plutôt d’essayer d’en tirer simplement quelques constats. Cette proposition est réellement bienvenue, après ce temps de confinement, pour un temps de repos devenu nécessaire, assorti d’une mise en route spirituelle, aussi bien pour les couples que les personnes seules ou les familles. Elle donne aux familles un lieu pour se reconstituer, refaire ses forces, son unité, à l’écoute de chacun, dans un autre registre que la mission Cana. Nous avons également constaté qu’elle rassemblait des personnes d’horizons très divers, tout en permettant aux participants de trouver un lieu source près de chez eux. Enfin, cette formule assez « légère » en termes de logistique donne à chacun de trouver sa place dans l’organisation de la vie quotidienne.

Pour nous deux, ces deux semaines nous ont replongés dans la joie du service fraternel, la reconnaissance de ce que Dieu nous donne à travers la vie communautaire et l’appel à partager ce trésor. Concrètement, du fait de l’échelle réduite des sessions, nous nous sommes trouvés plus proches et disponibles aux participants pour entrer en relation avec eux comme avec leurs enfants, tant dans les jeux que dans les échanges plus personnels. Avec joie, nous avons pu entendre cette famille s’écrier en fin de relecture le dernier jour : « A l’année prochaine ! ».

Témoignage : Sophie et Guillaume, Irigny

Repartir sur notre chemin, le cœur plus léger

« Nous avons trouvé la formule de ‘’Vacances et spiritualité’’ idéale pour notre famille. Des temps d’enseignement, de réflexions et prières et des temps libres à vivre en famille ou avec d’autres membres du groupe dans le cadre magique du Roucas étaient propices à l’émerveillement et à l’action de grâce.

Nous retenons tout particulièrement trois moments forts :

 Le lever matinal pour aller découvrir les calanques, prier et louer le Seigneur tous ensemble, et marcher. De beaux moments d’échange et de partage.

 La soirée de réconciliation avec toutes les propositions suggérées par la communauté. Et, pour notre part, l’occasion de nous retrouver en couple, parler, faire le point sur nos différences, et nous demander pardon pour repartir sur notre chemin, le coeur plus léger et en harmonie avec le Seigneur.  

Et la richesse des partages en groupe de fraternité.

Sans oublier l’accueil de nos hôtes, inégalable ! » 

Cet article fait partie du numéro 66 de la revue FOI

Carlo Acutis

septembre-octobre-novembre 2020

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

"Make a wish"

Friends in the Lord

It takes a great deal of wisdom and closeness to God to trust a community that is smaller and younger than one's own, and to make room for it. To all of those people who have chosen to walk a part of the "journey" with the Chemin Neuf Community, we asked them to express a wish. Thank you for your re...