Prisca Horesnyi

Responsable du lien avec les médias, ccn

Congrès Mission

Une synergie pour évangéliser

Se rencontrer, échanger, prier, témoigner, créer du lien. Le Congrès Mission 2018 aura été une fourmilière pour l’Eglise Catholique de France pendant trois jours, du 28 au 30 septembre, à Paris, entre le collège Stanislas, les églises Notre Dame des Champs, Saint Sulpice et St Germain des Prés, et l’Institut Catholique de Paris. Engagée comme partenaire de l'événement, la Communauté du Chemin Neuf a animé de nombreux ateliers, partageant ainsi sa mission d'évangélisation.

Pour la 4ème édition, des communautés, des prêtres, des conseils pastoraux, des mouvements, et plus largement tout fidèle investi dans sa paroisse, se sont retrouvés pour réfléchir ensemble à l’évangélisation et échanger sur des moyens concrets de proposer la foi aujourd’hui. 

Pourquoi le Congrès Mission?

  1. pour créer un grand enthousiasme pour la mission
  2. donner des clés concrètes à ceux qui veulent annoncer l’Evangile
  3. permettre les rencontres, les synergies et démultiplier la créativité

L’intuition du Congrès Mission est qu’il est urgent de proposer la foi autour de nous… et cela nécessite de se former. Et pour cela il est urgent de partager nos expériences sur ce que nous faisons déjà, comment s’en enrichir mutuellement, comment faire profiter les autres de ce que nous réalisons, se conseiller et se critiquer positivement, s’interpeler, et tout ceci à travers trois types de propositions complémentaires.

Nombre de structures participantes ont bénéficié d’un espace (stand) au cœur du collège Stanislas, permettant à chaque visiteur d’être accueilli et de rentrer dans un partage d’expérience. Lieu également d’échange, de convivialité, de retrouvailles d’acteur à acteur.

Pendant ce temps, les 3800 visiteurs profitaient également des nombreux ateliers thématiques favorisant témoignage, émulation et synergie. Les 150 ateliers se sont organisés autour de thématiques telles que la mission en paroisse, dans le monde rural, auprès des familles ou des tout petits, les jeunes et les missionnaires, les charismes et la mission, les témoins dans la société, ou en mission dans l’espace public. Un vrai défi pour sélectionner trois ateliers à suivre, mais une grande admiration de découvrir tant d’acteurs dans une telle diversité d’action. Un vrai laboratoire d’idées, une fourmilière d’expériences.

Des conférences ont rythmé ces trois jours, sur des thèmes tels que l’évangélisation au travail, le questionnement d’une opposition catéchisme / culture religieuse, le monde rural, désert de la foi, les addictions, la vulnérabilité et la mort comme terre de mission, etc… Forts de leur expertise et de leur enthousiasme à partager sur ces thèmes, les intervenants ont réussi à captiver des auditoires nombreux et impliqués.

Face à ces propositions institutionnelles, de société, d’Eglise invitant chacun à se questionner sur le devenir de notre évangélisation dans le monde, nous étions invités à vivre une soirée toute particulière autour de l’Esprit Saint, samedi soir. Ainsi, alors que ce week-end nous mobilisait vers le “faire”, une place était donnée à ”l’être”, et plus spécifiquement “être docile à l’Esprit Saint” au cœur de sa vie et de sa mission. Après un temps de louange puis d’exhortation, il a été proposé à ceux qui le désiraient de recevoir la prière des frères. Et c’est ainsi que des binômes de priants se sont disposés dans l’église Notre Dame des Champs pour accueillir chacun avec sa demande. Pour certains, la demande était juste la prière pour déposer un fardeau, une souffrance ; pour d’autres, la confession si l’un des deux priants était prêtre, le second se retirant alors, ou encore la demande de baptême dans l’Esprit Saint.

Une onction s’est vraiment déposée sur cette assemblée. Certains étaient arrivés lourds de leur cœur blessé, de leur âme affligée. Mais le souffle de l’Esprit Saint est venu relever, embraser chacun pour lui donner de faire la volonté du Père dans sa mission, dans sa paroisse, dans son diocèse ou sa communauté. Et qu’ainsi les forces nécessaires pour l’évangélisation ne viennent plus de nos petits êtres qui s’épuisent, mais de l’Esprit Saint qui précède, qui prépare et accompagne. Une soirée qui relève intérieurement au milieu d’un weekend où le faire par ses propres moyens est une telle tentation, et une soirée dans la douceur du passage de l’Esprit Saint. Si le Congrès Mission connaît un tel succès et parvient à s’imposer comme un rassemblement d’Eglise incontournable, c’est essentiellement parce que cette rencontre devient une fabuleuse caisse de résonance des initiatives, des idées, des projets et réalisations de chacun. Chacun repart plus fort, plus rempli d’Esprit Saint et de relations pour mieux se donner sur sa terre.

Cet article fait partie du numéro 58 de la revue FOI

Forum Chrétien Mondial « Let mutual love continue ! »

septembre-octobre-novembre 2018

Formation Chretienne  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

"Make a wish"

Friends in the Lord

It takes a great deal of wisdom and closeness to God to trust a community that is smaller and younger than one's own, and to make room for it. To all of those people who have chosen to walk a part of the "journey" with the Chemin Neuf Community, we asked them to express a wish. Thank you for your re...

Charisma and institutions

Charisms, a bridge between God and man

Yola Rzeczewska

At a time when various charisms of the "New Pentecost" are seeking a more appropriate structure in the Church for their greater evangelical usefulness, questions may arise. Are "charism" and "institution" necessarily foreign to each other, and their relationship a reciprocal accusation? And if there...

Ecumenism

We are members of each other

Anne-Cathy Graber

Following the Chapter, the Community celebrated its 50th anniversary by inviting around a hundred "friends in the Lord" to a day of fellowship, celebration and reflection. Four round tables, with the participation of leading church figures such as Archbishop J. Welby and Cardinal J-M Aveline, addres...