Père François Michon

Berger de la Communauté du Chemin Neuf

Editorial

Voir, écouter, goûter la bonté de Dieu

C’est en redescendant de la montagne, en revenant de l’accompagnement des Grands Exercices Spirituels de 30 jours à Bethanien en Suisse que je trouve l’invitation à écrire cet éditorial.

C’est sans doute la plus belle aventure que peut proposer la Communauté : des jeunes se placent sous la lumière du Christ pour discerner la manière dont ils seront appelés à servir l’Eglise et le monde ; des prêtres prennent ce temps à l’écart pour que le Seigneur visite et renouvelle leur ministère après plusieurs années de sacerdoce ; des hommes et des femmes mariés laissent la grâce de l’Esprit Saint nourrir et fortifier leur engagement baptismal et conjugal. Ils viennent de tous les horizons : de la formation à Saragosse, d’Hautecombe Discipleship School, de la Communauté St Anselm à Lambeth Palace ou d’ailleurs, et ils se retrouvent à la suite de St Nicolas de Flüe retirés du monde pour apprendre avec le Christ comment mieux l’habiter.

Cet itinéraire spirituel qui éclaire et structure la relation personnelle de chacun avec le Christ est vraiment la colonne vertébrale de notre spiritualité au Chemin Neuf. Le travail de l’Esprit relève, éclaire, guérit notre humanité. Quelle chance pour les formateurs de la Communauté qui accompagnent ces Exercices de redécouvrir sans cesse l’acuité de ce chemin que nous propose St Ignace ! Notre Communauté restera dynamique et sera toujours nouvelle dans la mesure où elle se laissera habiter par cette quête de la volonté de Dieu ici et maintenant. Cette recherche nous oblige à ce travail de la liberté qui sans cesse nous dégage de nous-même ou de ce que nous croyons déjà connaître de Dieu et de ce qu’Il nous demande.

C’est en contemplant la vie de Jésus, en saisissant le travail de son Esprit au cœur du monde aujourd’hui, que nous apprenons à l’aimer et à laisser notre cœur être façonné par ce qu’Il est. Non seulement voir, écouter, contempler mais « appliquer nos sens » comme le propose St Ignace, pour goûter la bonté de Dieu, toucher l’amour de Dieu, sentir la tendresse de Dieu : voilà le but de cette expérience. L’application des sens n’est plus alors simplement une expérience mystique mais l’incarnation de la prière c’est-à-dire de la visite de Dieu au milieu de son peuple, comme nous y engage le Pape François et comme en témoigne toute la vie de Jean Vanier.

Pendant ces 30 jours, nous avons eu la visite inattendue de Fabrice Hadjadj, directeur de l’Institut Philanthropos à Fribourg et lors de mon passage au Salesianum dans cette même ville, j’ai rencontré plusieurs professeurs de la faculté de théologie qui nous partageaient leur aspiration : proposer à leurs étudiants, en parallèle de leur cheminement intellectuel, une véritable école de vie chrétienne. Ces lieux de formation universitaire dans le domaine de l’anthropologie et de la théologie cherchent au contact de la Communauté des lieux de vie qui non seulement soutiennent mais aussi alimentent leur réflexion intellectuelle. C’est au fond ce que Saint Ignace et les premiers compagnons ont choisi de vivre en fondant la Compagnie lorsqu’ils étaient étudiants à la Sorbonne et cela sent bon comme un nouvel appel de l’Esprit.

Cet article fait partie du numéro 61 de la revue FOI

A la source du pape François

juin-juillet-août 2019

Vie de la Communauté  

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Dialoguer en famille

En famille, apprendre à aimer et à dialoguer !

Bénédicte Le Callennec

Rêvons un peu… Dans la « famille idéale» , chacun pourrait exprimer ses émotions en toute sécurité, développer sa personnalité, recevoir et donner, partager ses idées avec les autres membres du foyer… pour ensuite être en mesure de se déployer à l’extérieur de la famille. Mais v...

Hommage

Emile Shoufani : l’homme du dialogue

Béatrice Bourrat

« Toute ma vie j'ai voulu faire de cette terre un signe de réconciliation pour tous »1. C’est pendant l’une des étapes les plus dramatiques de l’histoire de l’Etat d’Israël et de la Palestine que le père Emile Shoufani s’en est allé. Cet homme se sera battu jusqu’au bout pour ai...